Après de longs mois de discussions entre les acteurs de l’écosystème media digital et plusieurs réunions parlementaires, la loi Macron, dite « Sapin 2 » était promulguée en aout 2015. L’amendement vise à élargir au digital les dispositions du texte de 1993 sur la « la prévention de la corruption et à la transparence de la vie économique et des procédures publiques » dont une partie est dédiée à la publicité.  Initialement prévu fin 2016, le décret d’application tant attendu a été publié le 11 février au Journal Officiel. Le texte entrera en vigueur le 1er janvier 2018.

Ebiquity reconnait l’aboutissement de ce décret comme une avancée décisive en faveur de la transparence et salue l’initiative de la France, premier pays à légiférer sur le sujet dans un contexte de recherche de transparence en particulier suite à l’étude de l’ANA (association des annonceurs aux USA) en 2016.

Le texte s’inscrit dans la logique d’obligation de transparence envers les annonceurs et décrit les modalités de compte rendu des achats digitaux effectués par les agences ou les régies. Il évoque trois axes principaux de transparence : la prestation effective des campagnes, la qualité technique de l’achat et les mesures de protection de l’image de marque.

 

Ebiquity reste à votre disposition si vous avez des questions concernant ce nouveau décret. »